20 avril 2012

Loudéac est compliquée

Je ne parle pas de ce weed-end. Je reste au Kremlin-Bicêtre pour voter pour François Hollande afin de ne pas prendre le moindre risque. Faites pareil.

Je parle des week-ends quand je vais en Bretagne.

Dans le blog geek, je parle d'un nouveau site internet qui concurrence Google Map. Pour ce faire, j'ai pris une capture d'écran de mon quartier et j'ai mis des flèches de couleur pour présenter les différents bistros.

J'ai alors eu l'idée de faire la même chose pour le présent blog en montrant un plan de Loudéac.

Paf ! Je ne trouve pas la rue où est ma mère ce qui est rageant. Elle habite au bout de la flèche rouge.

Voir en illustration en haut à gauche.

Je vais donc référencer les bugs pour les aider à corriger leur plan de Loudéac. Voir l'illustration à droite, cette fois. Ne vous trompez pas sinon vous auriez du mal à suivre.

En vert, au niveau de la flèche rouge vous avez la rue des Tilleuls. Par dessus la flèche rouge, vous avez un trait bleu. C'est impasse des Tilleuls où habite ma mère. Ma flèche rouge est un peu mal placée.

Un peu dessus, j'ai mis un trait dans un bleu plus foncé. C'est une impasse. J'ai oublié son nom. Si un commentateur passe par là et connait, qu'il n'hésite pas. Jacques ? Karine ? Ou les copains du 1880 ? Le patron, Arnaud, Renan (s'il est à jeun), Brian, Yann et toutes les autres andouilles ayant une chance de tomber sur ce billet dans mon compte Facebook ?

Entre la partie de la rue des Tilleuls perpendiculaire à l'impasse des tilleuls, il y a le stade de Loudéac, appelé le stade Louis Chevé. J'en profite pour saluer Philippe, son fils, qui lit mon blog politique et verra peut-être ce billet. Je me fous totalement du stade.

Je vais vous donner un secret : si je n'aime pas le foot, c'est parce que j'ai habité pendant 18 ans dans cette maison, je suis ensuite revenu tous les week-ends pendant 12 ans et je rentre encore fréquemment (à peu près tous les 3 week-ends ; sauf pour les élections, c'est très important de voter pour François Hollande, par exemple, après-demain). Tous les dimanches, à l'heure de la sieste, ils font des essais de la sonorisation qui sera utilisée pendant le mach à 15 heures. C'est affreux.

Le pire est quand on est cabinets (à l'étage, en bas, je n'y vais pas à l'heure de la sieste) en train de faire caca sagement, la sonorisation s'entend comme si vous étiez dans les tribunes à cause de l'aération. Non, pas l'aération des tribunes, celle des cabinets. Essayez de suivre. Tout cela est déjà assez compliqué.

Je disais donc que je me fous du stade mais comme celui du Lycée et du collège y est indiqué, il serait judicieux de mettre le stade du LOSC, notre club de foot local (qui s'appelle réellement ainsi, comme le LOSC).

Je remets l'image à gauche, là, sinon je n'arriverai pas à rédiger mon billet et vous n'arriveriez pas à suivre. C'est la première fois dans l'histoire de la blogosphère que l'on met deux fois la même illustration à un billet, notamment avec un plan de la partie nord de Loudéac (à par le quartier de Saint Bugan, où j'allais à l'école quand j'étais petit). J'espère que ça ne va pas provoquer la fin du monde ou un truc comme ça.

La rue que j'ai gribouillée en couleur caca n'existe pas réellement. J'ai ajouté une vague tâche dans un bleu à moitié louche, je crois que la partie blanche avant la partie gribouillée permet de rejoindre le boulevard au bout, celui en jaune qui débouche sur un rond point près du stade qui est indiqué.

Au bout de la flèche foncé est indiqué un Leclerc. Je suis désolé de vous informer qu'il n'y a pas de Leclerc à cet endroit mais un des bâtiments du lycée. A propos de Leclerc, il y en a un autre en haut, celui là est bon.

D'ailleurs un des bâtiments du lycée est bien représenté juste au dessus. Tiens ! J'ai mis une flèche jaune, c'était pour boucher un vide : il y a là les bâtiments du Lycée. C'est injuste qu'il ne soit pas entièrement représenté vu que le collègue l'est correctement (à droite du stade représenté).

Le bâtiment sous la flèche rouge foncé est la DDE si ça intéresse quelqu'un. Le bâtiment à droite, tout au bord de l'image, en dessous le collège, m'est inconnu. Ou alors c'est le foyer des jeunes travailleurs. Ou la nouvelle crèche, je ne sais plus.

Je vais mettre une quatrième illustration, le plan plus large que je voulais insérer au départ pour montrer la maison de ma mère, au bout de la flèche rose, et le bistro principal, le 1880 Café. Le bâtiment juste à gauche est le Carrefour. Vous voyez, nous ne sommes pas dépourvus de supermarché à Loudéac. Et encore, je ne parle pas, dans ce billet, du Super U. J'aurais pu parler du Aldi visible sur les premières illustrations, du Liddle qui aurait du figurer sur les plans d'en haut (en dessous à droite du carrefour en bas à droite), du Netto, du Leader Price.

Vous vous demandez probablement à quoi servent les autres flèches ! Celle en bas, couleur caca, est le premier bistro de secours, la Choppe. Celle en vert à gauche est le second bistro de secours, le Cornouailles. J'y vais beaucoup moins, le patron est un militant UMP. Je ne comprends pas qu'on puisse être militant UMP mais ce n'est pas le problème. Dès qu'il a bu deux verres de trop, il milite et fait chier tous les clients. Tiens ! Allez voter Hollande, aussi dimanche, comme ça je pourrais le faire chier. Si vous ne saviez pas pourquoi c'est important, c'est une excellente raison. Je ne comprends pas qu'un patron de bistro fasse de la politique pendant les heures de travail.

Il me reste une flèche à expliquer, en haut. Elle est bleue. Elle pointe sur une rue qui n'existe pas mais qui a la même forme que la rue des Tilleuls qui, elle, existe mais n'est pas sur le plan. Alors quand j'ai ouvert le machin pour sortir une illustration pour le billet qui aurait du faire trois lignes, je l'ai prise pour la rue des tilleuls. Et j'ai passé vachement de temps à comprendre l'erreur... D'autant qu'au bout de la flèche rose, but ultime de ce billet, figure le 1880, mais pas le Boulevard de la gare qui est une artère importante de la ville. D'ailleurs si vous regardez ce plan, vous repérez une espèce de boulevard qui fait le tour de la ville (ce n'est pas un boulevard, en fait)  : il en manque un bout, le long du bistro.

C'est fort non. J'ai perdu cinq minutes à essayer de comprendre un plan et... 25 à rédiger un billet (illustrations comprises) alors que je voulais faire un billet de trois lignes.




7 commentaires:

  1. en effet c'est compliqué de s'y retrouver ! même en tant que loudéacienne, l'impasse dont tu cherches le nom est l'impasse Ambroise Paré,
    bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Tiens, j'aurais pu mettre une flèche vers chez tes parents et vers ton boulot...

      Bon week end !

      Supprimer
    2. ben oui tant qu'à faire !!

      Supprimer
  2. Bon, j'ai rien compris, ça doit être le côté costarmoricain de la chose qui perturbe(la logique, je veux dire).
    Il est où, au fait, là-dedans, le centre-ville ?
    (me revient à la mémoire une salle des fêtes ou de concert sur une des artères principales)

    RépondreSupprimer
  3. Ah merde. Paix à son âme tourmentée, qui jamais ne s'est décidée.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !