27 avril 2012

Focus sur mon trajet

Plutôt que de faire des trucs politique, dans ce blog, il faut que je vous raconte mon voyage en Bretagne, comme l'exige la tradition.

Je me pointe chez le loueur, Place d'Italie, il y avait un peu de queue (rien de grave mais le temps nécessaire pour récupérer une voiture réservée par Internet quand on est client habituel et enregistré dans l'ordinateur est exaspérant).

Un type récupère sa voiture. Un couple de noirs se pointe au guichet. « On voudrait juste un renseignement, on voudrait savoir où se trouve la rue Elysée Reclus à côté d'ici, où est notre hotel. » Personne ne connaissait alors j'interviens : « Montrez moi l'adresse, ça doit être au Kremlin-Bicêtre. » J'avais raison.

Ceci n'a aucun intérêt mais entre les clients (d'autres noirs, ça rendait la situation encore plus cocasse) et le personnel (blanc et noir) on s'est presque engueulés pour leur expliquer comment y aller, certains proposant le bus, d'autres le métro, d'autres d'aller à pieds... On convient que prendre le bus 47 en face et descendre à « Convention ».

Après on a âprement discuté pour savoir si c'était la peine de noter sur un papier puis sur quel papier. Véridique. J'ai fini par dire à un type au guichet : « filer nous un papier ». Mais, un des clients noirs qui avait un stylo avait commencé à écrire sur un papier qu'il avait trouvé.

Il avait noté « Arrêt convention » et donnait le papier au couple. Sa femme se met alors à l'engueuler ! « Non ! L'arrêt est Convention-Fontainebleau ». Les voilà qui commencent à discuter lourdement. J'interviens : « Mais on s'en fout ». Il faut dire que j'avais ma voiture à prendre et plus cinq de route (avec les pauses) à faire.

La dame m'engueule. Je laisse tomber. Le mari note « Fontainebleau » puis donne le papier au couple. Moi : « Mais bordel, vous avez oublié de noter le numéro du bus. »

Un des types du guichet commençait à s'impatienter et m'appelle.

« Bonjour, j'ai réservé une voiture par Internet mais je n'ai pas réussi à régler, c'est bizarre mais j'ai bien reçu la confirmation de la réservation. »

Le guichetier regarde : « Ah ! Oui, vous avez bénéficier d'une offre commerciale pour votre anniversaire. » C'était exact, j'avais oublié, j'avais reçu un mail de promotion du loueur, lundi dernier. J'en avais profité pour réserver sans faire attention à l'objet de l'offre. Je confirme donc au gugusse. « Oui, lundi, c'était votre anniversaire, vous avez eu droit à une promotion de 15% mais on ne peut pas payer par Internet, lors des promotions ! » Je remercie chaleureusement en rappelant que 15%, c'était environ la ristourne qu'on avait en payant par Internet.

Je récupère la Focus. Rien à signaler. Bon trajet.

Ah ! Si ! J'ai bien rigoler au péage. La file d'attente à côté de moi n'avançait pas. Quand j'ai pu faire quelques mètres, j'ai compris la cause. Une grosse anglaise dans une voiture anglaise (avec le volant à droite, donc) voulait payer en liquide à une borne faite pour ça. Elle (la conductrice, seule dans sa voiture) sortait en partie de la voiture par la portière passager, à gauche. Elle ne comprenait pas le fonctionnement et était en grande conversation avec la machine (je suppose qu'un système de téléphone permet d'appeler un opérateur à l'aide).

La scène était burlesque...

Rien d'autre.

Là, je vais au bistro pour donner le double des clés de « notre » voiture à Gilles. Ce qui s'arrose.

6 commentaires:

  1. Il se passe des trucs apocalyptiques chez les loueurs! J'ai bien rigolé.
    Une scène à la Goscinny.
    Ça fait du bien.

    RépondreSupprimer
  2. Heu..., qu'est ce que ça rajoute d'indiquer qu'il y avait des noirs et des blancs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'une part, parce qu'il y avait un volet "communautariste" rigolo et caricatural que j'ai laissé à l'imagination du lecteur. D'autre part, deux des principaux héros de ce blog sont noirs : Djibril et Tonnégrande, et le lisent...

      Supprimer
  3. Private joke donc... Jamais facile de comprendre de l’extérieur. Parce que le coté "communautariste" ne change pas grand chose à l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Tu devrais commencer à me connaître.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !