22 juillet 2009

Concurrence libre et non faussée

Je suis rassuré. Je peux partir en congés en toute quiétude. Michou (Patrice dans la vraie vie) a réussi à merveille sa période d'essai ! C'est lui qui aura en charge de raconter les aventures du vieux Jacques (et du gros Tonnegrande) pendant mes vacances. Le premier épisode de la série estivale est ici.

Néanmoins, Michou est un homme prudent. Il a oublié de parler de Tonnegrande qui n'a toujours pas compris qu'il y a beaucoup plus d'alcool dans un verre de rouge que dans un Ricard ou un demi.

Hips. Si vous me passez l'expression.

Michou a par ailleurs oublié de préciser que le Vieux Jacques fait toujours la gueule quand nous sommes quatre.

Michou a aussi oublié un épisode amusant. A un moment, le vieux me demande "Tu manges ici ?" J'avais décidé de manger à la maison mais ne voulant pas le laisser seul, j'ai répondu par l'affirmative. Le Vieux m'a dit alors : "Je mangerais bien ici mais je ne veux pas de suprême de poulet". Il a d'ailleurs eu tort. Ce n'est pas le suprême de la cantine, mais celui avec différents champignons, dont des cèpes. Je lui ai répondu : "Ben mange autre chose alors". Il m'a dit : "Ah ! Non. Je VEUX manger un plat du jour". Que pouvais-je répondre ? Je vous rappelle que Papy a 65 ans et que nous mangeons à peu près tous les samedis et tous les dimanches un plat à la carte, à la Comète.

Michou aurait pu raconter le début de la journée (mais il n'est pas au courrant de tout). Je savais que j'allais le voir, le Michou. Non seulement il m'avait appelé, mais, en plus, nous sommes le 21 et la paye est tombée. Il se fout de la gueule du Vieux, il n'y a pas de raison que je ne me foute pas de la sienne. Je savais aussi que Tonnegrande allait passer, nous avions rendez-vous. Je me doutais bien que le vieux allait passer (toujours à cause du 21).

Quand je suis arrivé à la Comète, le vieux était là. Il lisait l'équipe. Il m'a dit : "Il fait chier, Michou, il devrait être là, nous avions rendez-vous à midi". Moi : "Et il est quelle heure ?". Lui : "Ben midi moins cinq".

C'est à ce genre de dialogue qu'on SAIT que l'apéro va être bon. Il l'a été. Je me suis endormi devant le Tour de France.

14 commentaires:

  1. LOL :-) L'apéro a été bon alors l'honneur est sauf ! :-)

    Le suprême de poulet aux cèpes et autres champignons ... huuummmm ! miam ! :-)

    *** BISOUS ***

    RépondreSupprimer
  2. Avec les loustics que je fréquente, l'apéro est rarement mauvais !

    RépondreSupprimer
  3. Sympa le blog de tonnegrande ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Pouw qu'il me twaite d'esclavagiste !

    RépondreSupprimer
  5. Ah pasque en plus il est noir ! ;)

    RépondreSupprimer
  6. A l'apéro, hier, il était très noir.

    RépondreSupprimer
  7. « il y a beaucoup plus d'alcool dans un verre de rouge que dans un Ricard ou un demi » :

    Pas quand c'est moi qui dose le Ricard...

    b;mode : Tonnégrande n'est pas noir, c'est un éthylique de couleur. Faisez gaffe à qu'est-ce vous disez, merde !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne pense qu'il puisse être aussi pénible que le vieux Jack

    RépondreSupprimer
  9. Question sérieuse :
    Pour moi, l'alcool est toujours dosé à la même quantité.
    2 cl de Whisky valent un ballon de rouge ou un demi de bière.
    Je pensais que c'était de toute manière la même dose de "matière active". Me trompais-je ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  10. Ah mince ! Tout mon (petit) savoir qui fout le camp !
    :-))

    [En plus, bien qu'abonné, je n'ai pas reçu ta réponse. Y'a plus rien de sûr dans ce monde… ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !